La glande Pinéale ou Epiphyse.

Centre Spirite Lumière et Amour. (1)

 

La glande pinéale, aussi connue par épiphyse, est une petite glande endocrine située dans l’épithalamus du cerveau. La sérotonine, qui y circule, secrète la mélatonine et par l’intermédiaire de cette dernière hormone elle joue un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques et serait impliquée dans la captation et le transfert des informations reçues lors des communications médiumniques.

Composée d’un certain nombre de cristaux cette glande nous connecte à l’Au-delà. C’est une glande d’un tout petit format, pas plus qu’un pois, dont la forme ressemble à celle d’une pomme de pin (pinéale). Elle fonctionne comme un troisième œil.

Bien que cette glande soit connue depuis au moins le temps de Gallien, deux cents ans après notre ère, c’est seulement très récemment que son rôle dans la médiumnité fut découvert. Elle jouerait le rôle d’une sorte d’antenne, qui capterait les émissions venant du monde spirituel.

Les cristaux qui y sont contenus vibrent en fonction des ondes électromagnétiques captées, et interagissent avec d’autres zones du cerveau, dont le cortex cérébral qui déchiffre lui-même ces informations. Ce serait par cette glande que transitent les phénomènes d’ordre paranormaux, la clairvoyance, la télépathie, et la médiumnité en général.

C’est par ses liens avec notre périsprit (certains l’appellent corps éthéré), que l’épiphyse joue un rôle si important dans les phénomènes nerveux de l’émotivité et des rapports à l’autre. Dans son œuvre « Missionnaires de la Lumière » André Luiz par la médiumnité de Francisco C. Xavier, explique que l’épiphyse est liée à la pensée spirituelle, dirigeant les forces du subconscient sous la détermination de la volonté.

Voilà pourquoi dans les centres spirites, nous recommandons l’étude des mécanismes de la médiumnité et leur évolution vers plus de sensibilité et harmonie, permettant de mieux identifier, les types de médiumnité et les entités qui s’approchent des médiums et des personnes.

Rien ne pourra se faire de bon et d’efficace sans cette étude et sans l’apprentissage du fonctionnement de la médiumnité. L’exercice de cette faculté ne peut pas être fait à la légère et celles et ceux qui le font en dépit d’une étude sérieuse et du bon sens, s’apprêtent à courir des risques.

 


1. Article envoyé par le « CELA – Centre Spirite Lumière et Amour », pour sa publication sur notre site. Paru à l’origine sur Médiumnité – Présence et communication des Esprits, Département de Diffusion de la Doctrine, Novembre 2014, pp. 7-8.